Impact facture électricité

La tarification progressive de l’électricité impactera les factures de l’ensemble des consommateurs, à la hausse ou à la baisse. Si les modalités précises de la tarification progressive de l’électricité ne sont pas encore connues, il est toutefois possible de dégager quelques certitudes pour savoir quels seront les gagnants et quels seront les perdants.

Une facture à réévaluer à la hausse pour les gros consommateurs

Dans le cas des logements chauffés à l’électricité, la qualité de l’isolation, la taille du logement et les habitudes de consommation seront les principaux critères qui permettront de distinguer les gagnants et les perdants de la tarification progressive de l’électricité. Ainsi, un grand logement mal isolé verra sa facture d’électricité augmenter.

Dans le cas des logements non chauffés à l’électricité, c’est surtout le nombre d’appareils électroménagers, de luminaires et leur fréquence d’utilisation dans l’année qui fera la différence. Souvenez-vous qu’un appareil comme le sèche-linge est particulièrement énergivore !

Une facture orientée à la baisse pour les petits consommateurs

En revanche, les petits consommateurs devraient voir leur facture baisser avec la tarification progressive de l’énergie :

  • si vous êtes chauffé à l’électricité, plus votre logement sera petit, meilleure sera l’isolation, plus vous adopterez un comportement de chauffe économe et plus la tarification progressive de l’électricité sera avantageuse dans votre cas.
  • si vous n’êtes pas chauffé à l’électricité, il vous faudra veiller à utiliser vos appareils électroménagers et vos luminaires avec modération pour en bénéficier.

 

L’idée de la tarification progressive de l’électricité est de lutter contre la précarité énergétique en baissant le prix pour les premiers kWh consommés. Les ménages les plus modestes ont ainsi accès à une certaine quantité d’énergie bon marché pour leurs besoins de base.

Comment savoir si je suis un gros consommateur d’énergie ?

Les tranches de consommation n’étant pas encore fixées, il est trop tôt pour mesurer l’impact précis sur votre facture d’électricité. Toutefois, vous trouverez ci-dessous une méthode pour pouvoir vous positionner par rapport à la moyenne de consommation nationale, et évaluer si vous paierez votre énergie moins chère ou plus chère.

Additionner votre consommation annuelle d’électricité et de gaz naturel pour votre logement. Vous obtenez le nombre de kWh d’énergie consommée par an pour votre logement :

  • si ce chiffre est supérieur à 18 572 kWh, votre consommation est supérieure à la moyenne des ménages français*. Votre facture sera plus chère avec la tarification progressive de l’énergie !
  • si ce chiffre est inférieur à 18 572 kWh, votre consommation est inférieure à la moyenne des ménages français*. Vous avez une chance de réaliser des économies sur vos factures avec la tarification progressive de l’énergie !

 

Source : Les chiffres Clés du bâtiment 2009, ADEME.